Les news APPM

La seule adresse de contact est :

Avis aux Navigateurs : Afin d’assurer la sécurité des usagers il est nécessaire d’organiser et de réglementer la navigation et les activités maritimes dans et aux abords du parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier pendant la phase de construction. Le Préfet par son arrêté 2024-077 du 6 mai 2024 interdit la navigation dans la zone de construction du parc éolien Île d’Yeu & Noirmoutier. Consulter l’arrêté 2024-077

Avis aux Navigateurs : Le balisage du pertuis de Maumusson a été retiré suite aux mouvements des bancs de  sables. une vigilance absolue  est de rigueur. Consulter le communiqué du Préfet Maritime de l’Atlantique  du 17 mai 2024  et les informations complémentaires sur le site de la SNSM.

Anti Fouling

L’APLR, avec le soutien logistique du port de plaisance, a présenté une conférence sur les solutions actuelles et futures des anti -fouling non biocides.

 

Voici le lien pour visionner la conférence de lundi dernier en replay : video sur anti Fouling

 

Les autres news

A voir: Nouvelle règlementation sécurité. coupe circuit

Référence réglementaire (depuis le 13 décembre 2023) : paragraphe 7. de l’article 240-2.01 – dispositions générales, du chapitre 3. Conditions d’utilisation :

A bord des navires à moteur de propulsion hors-bord avec commande à la barre ou en déporté, ainsi qu’à bord des véhicules nautiques à moteurs, lorsque ces navires ou véhicules nautiques à moteur en sont équipés, en application des réglementations nationales ou européennes applicables à leur date de construction, le dispositif filaire d’arrêt d’urgence coupant l’allumage ou les gaz en cas d’éjection du conducteur (coupe-circuit) doit être relié au poignet ou à la jambe de ce dernier, dès-lors que le moteur est allumé.

Le coupe-circuit filaire ne doit en aucun cas être modifié (rallongé, déplacé) pour faciliter les mouvements du conducteur sur le navire.

Dans toutes les conditions de navigation, tout déplacement du conducteur sur le navire s’effectue après avoir éteint le moteur ou s’être assuré que l’hélice ne peut être engagée.

Le présent alinéa s’applique également aux navires équipés de coupe-circuits électroniques.

Un second coupe-circuit filaire doit pouvoir être accessible à bord et son emplacement identifié :

    • Afin de pouvoir redémarrer le moteur par la/les personnes éventuellement restée(s) sur le navire, et
    • Pour aller chercher la personne tombée à l’eau.

Découvrez l’association

Le conseil d’administration, les status, l’adhésion

Les activités et les sorties

Ateliers, bourse des équipiers, petites annonces et prêt de matériel, coté pêche

Les carnets de voyages

Les aventures de TOPAZE et BOTOBULLES

Notre gallerie photo

Les photos des sorties, des activités et des repas

Les informations utiles

La météo marine, les horaires des marées et des écluses, les liens utiles

L’espace adhérent

Les comptes rendus de réunion, du CA, du clupip, du conseil portuaire, du SMPES, les lettres d’information et les programmes des réunions et des festivités

Les dernières actualités

Soirée du 15 juillet

Je vous rappelle qu’une soirée “auberge espagnole” est programmée à la Capitainerie à partir de 19h00.

A ce jour, j’ai eu peu de retour sur le nombre de participants. J’attends donc vos réponses afin de prévoir l’apéro et “le mobilier”.

Pour les participants, je vous demande de prévoir vos couverts et vaisselles.

Au moins un barbecue gaz sera à votre disposition pour la cuisson des viandes.

Je compte sur vos réponses.

Patrick.

Article du littoral : Problème de grutage, la maire “trés mécontente”

https://www.le-littoral.com/bassin-de-marennes/problemes-de-grutage-la-maire-tres-mecontente/
Problèmes de grutage,la maire « très mécontente »


Le port, géré depuis 2019 par un syndicat, ne dispose d’aucun agent pour mettre les embarcations au sec sur l’aire de carénage. Claude Balloteau a exprimé son vif mécontentement en conseil municipal.

MARENNES-HIERS-BROUAGE

La saison bat son plein et les plaisanciers marennais s’affairent sur l’aire de carénage pour entretenir leurs bateaux.
Problème : l’ancien port communal, passé en 2019 sous le giron du Syndicat mixte des ports de l’estuaire de la Seudre, ne dispose
d’aucun agent pour assurer le grutage. Personne ne peut donc mettre les embarcations au sec sur l’aire de carénage. L’agent, embauché il y a près de 30 ans, s’est d’abord vu valider un mois de congé en pleine saison. Il a ensuite posé un arrêt maladie avant de quitter son poste.
En attendant, les plaisanciers prennent leur mal en patience. L’un d’eux avait par exemple appelé le Syndicat en avril, décrochant un rendez-vous le 7 mai pour le grutage de son bateau. Une opération finalement annulée la veille. L’homme a dû attendre le 20 juin pour enfin lancer l’entretien de son embarcation sur l’aire de carénage. Une solution temporaire a en effet été trouvée, grâce au concours d’une entreprise locale, mais seulement deux jours par semaine.

« Absolument déplorable » selon Claude Balloteau.

La maire Claude Balloteau s’est émue de cette situation en conseil municipal, mardi 20 juin, suite à une question diverse de l’opposition. « L’aire de carénage n’a personne pour le grutage des bateaux, c’est extrêmement grave », a-t-elle répondu. L’édile trouve « absolument déplorable » que les congés de l’agent aient été validés « quand nous avons le plus besoin de lui ». Et d’évoquer des problèmes d’effectifs au sein du Syndicat, lesquels empêcheraient tout remplacement. Il n’y a en ce moment que quatre salariés, et deux saisonniers, pour l’ensemble des 11 ports. 
Également première vice-présidente du Syndicat, Claude Balloteau a pu aborder le problème la semaine dernière auprès de ses collègues élus, lors d’une réunion à Étaules en présence de Vincent Barraud, le premier vice-président. Mais le mécontentement semble plus large à Marennes, dans la lignée de la fronde lancée fin 2021 par les plaisanciers contre les augmentations de tarifs. Voilà pourquoi la maire a chargé l’Association des plaisanciers des ports de Marennes (APPM) de lister les différents griefs. On sait par exemple que le dévasage du port, certes très coûteux, est attendu avec vive impatience.
À ce sujet, Claude Balloteau a été reçue le 19 juin au siège du Département, à La Rochelle, en présence de la présidente Sylvie Marcilly et d’Emmanuel Cretin, président du Syndicat. Première décision : un plan pluriannuel d’investissements sera lancé pour les 11 ports gérés par le Syndicat. Les budgets et tarifs des différents ports seront aussi comparés. « Mais cela ne solutionne en rien le problème de
l’aire de carénage, il nous faut absolument quelqu’un pour le grutage », a insisté Claude Balloteau en conseil municipal. Dans la salle, quelques élus ont pris la parole. « Ce que je comprends, c’est que depuis que le Syndicat est là, ça va moins bien qu’avant », a lancé Marie-Bernard Bourit. Rires et soupirs dans l’assemblée. Patricia Descamps en a remis une couche :
« Depuis que le Syndicat est là, c’est infernal. » Une nouvelle réunion entre Claude Balloteau et Emmanuel Cretin s’est tenue dans la soirée du mercredi 21 juin, mais sans avancée significative concernant l’embauche d’un agent chargé du grutage.

David Labardinlle

Prêt des équipements

Le prêt d'équipements est réservé aux adhérents à jour de cotisation.

VHF PORTABLE N°1

5,00 € / jour + Chèque de caution de 100€ 

RADEAU DE SURVIE N°1 (6 places)

55,00 € / semaine, 10,00 € / journée supplémentaire + Chèque de caution de 900€ 

T-shirt

T-Shirt de l' A.P.P. Marennes 10,00 €

VHF PORTABLE N°2

5,00 € / jour + Chèque de caution de 100€ 

RADEAU DE SURVIE N°2 (4 places)

55,00 € / semaine, 10,00 € / journée supplémentaire + Chèque de caution de 900€ 

Les dernières petites annonces

No Listings were found matching your selection.

Contact

0784664926 (SMS UNIQUEMENT)

appmarennes@outlook.fr

Adresse

Capitainerie du port de marennes
17320 MARENNES